Chacun des fours est équipé de 2 vis d'alimentation qui dosent les déchets solides venant de la trémie du four vers le lit fluidisé. La boue est injectée de manière uniforme et contrôlée dans le four. 

Le processus de combustion a lieu à une température de minimum 850°C. Le sol du four est recouvert d'un lit de sable. Des  buses  soufflent de l’air à grande vitesse dans le lit de sable. Cet air primaire pousse le lit de sable vers le haut. Le sable se met à bouillonner comme un liquide. Les déchets solides sont introduits par deux ouvertures au-dessus du sable chaud. Ils se mélangent au sable brûlant et se consument instantanément. Les boues sont ensuite injectées dans le four par les 4 parois latérales. De l’air secondaire est soufflé au-dessus du lit de sable afin d’optimiser l’incinération. 

Pour atteindre les valeurs d'émissions de NOx exigées de l'urée est injectée dans le four . 

Des vis sortent le sable et les cendres d'incinération du four. Le sable est ensuite tamisé et ramené dans le lit fluidisé. Un aimant élimine les métaux des cendres d'incinération.